Comment faire une capture d’ecran avec la touche imprim ecran?

Si vous êtes dans mon cas, et que souvent vous souhaitez faire des captures d’écran, il se peut que vous ayez une distribution Linux sur laquelle il ne se passe rien lorsque vous appuyez sur la touche ‘imprim ecran’ de votre clavier. On en conviendra, cela est assé déroutant.

Commençons par installer le logiciel suivant qui permettra de prendre les capture d’écran :

Si vous êtes sous l’environnement gnome, il se peut que la touche ‘imprim écran’ fonctionne déja, je vous invite à essayer.

Si vous êtes comme moi, dans un autre environnement graphique, dans ce cas là, la touche ‘imprim ecran’ ne fonctionne pas encore, il faut donc installer xbindkeys. Ce dernier, est un outil fantastique qui permet d’associer des touches de raccourcis du clavier à des script shell.

Installons le :

Maintenant que xbindkeys est installé, nous allons associé la touche du clavier ‘imprim écran’ au logicier de capture d’écran ‘gnome-screenshot’. Pour ce faire, je vous invite à éditer le fichier .xbindkeysrc avec votre éditeur préféré. Il est nécessaire d’éditer le fichier qui se trouve dans votre répertoire.

Une fois le fichier ouvert, ajoutez les ligne suivante :

Maintenant nous allons, reinitialiser xbindkeys, pour cela, c’est simple, taper simplement xbindkeys, puis entrer, dans votre terminal :

Maintenant la touche imprim ecran (appellée aussi Print) devrait lancer l’outil gnome-screenshot qui permet de faire des captures d’écran.

Une autre possibilité existe si vous utilisez l’environnement graphique XFCE, cette dernière consiste à paramétrer la touche de raccourci clavier via le menu paramètre -> Clavier -> Raccourcis des applications -> Ajouter

Faites des sauvegardes incrémentales avec rsync

rsync est un logiciel de synchronisation permettant de faire des sauvegardes incémentales. Cet outil est généralement disponible par défaut sur les distribution Linux. Il permet d’optimiser la bande passante en compressant les données à synchroniser et en ne transférant que les octets modifiés.

 

Exemple 1:
La commande suivante permet de sauvegarder le répertoire /home dans le répertoire /mnt/mirror de la machine locale depuis laquelle on exécute la commande.

Les options :
-H indique qu’il faut préserver les liens en durs.
-a pour archive
-u pour update
-r recursif
-o preserve le nom du propriétaire
-v mode verbeux