Utiliser les bookmarks dans Vim

J’utilise Vim en tant qu’IDE pour développer et j’utiliser depuis peu de temps les Bookmarks que je trouve très pratique. Je vais vous présenter ici l’utilisation de ces derniers. Ils permettent d’enregistrer un emplacement précis dans un fichier (ligne et colonne), afin d’y revenir facilement par la suite.

Une fois cette fonctionnalité maîtrisé, vous allez gagner en productivité. Dans Vim les Bookmarks s’appellent des « Marks« , mais pour des raisons de simplicité, j’appellerai ça des bookmarks.

Il existe deux types de bookmarks dans Vim :

  • les locaux
  • les globaux

Les bookmarks locaux sont destinés à être utilisés quand vous travaillez sur qu’un seul fichiers à la fois. Les bookrmarks globaux sont eux destinés à être utilisés quand vous travaillez sur plusieurs fichiers en même temps.

Vous allez voir, c’est beaucoup plus simple que ça en a l’air.

Bookmark local dans Vim

Si vous travaillez avec un seul fichier et souhaitez enregistrer une position spécifique (ligne) alors vous pouvez utiliser les Bookmarks locaux. Les noms des Bookmarks locaux sont en minuscules.

Comment créer un Bookmark dans Vim

Dans Vim en mode commande, tapez m{name} , name est le nom du bookmark. 

Par exemple si vous tapez « ma », cela va créer un bookmark sur la ligne courante nommé « a ».

Dans l’exemple suivant via la commande « ma » vous pouvez créer un bookmark nommé « a » qui se trouve à la ligne et à la colonne où se trouve le curseur. 

Bookmark de la position courante dans Vim via la commande ma

 

Accéder aux bookmarks dans Vim

Pour utiliser les bookmarks créés dans Vim, il existe deux méthodes : 

  1. La première méthode consiste à utiliser la commande suivante :  `{name}  

    Ceci à pour conséquence d’aller directement sur le Bookmark nommé, en positionnant le curseur sur la ligne et la colonne qui correspondent à celles enregistrées lors de la création du Bookmark.
    Par exemple, si vous tapez la commande `a  cela va positionner le curseur sur la ligne et la colonne qui correspondent à celles où se trouvait le curseur lors de la création du Bookmark.

  2. La deuxième méthode consiste à utiliser la commande : '{name}   

    La commande vous emmène sur le Bookmark enregistré, mais positionne cette fois-ci le curseur au début de la ligne.

Bookmark globaux dans Vim

Quand vous avez plusieurs fichiers ouverts dans Vim et souhaitez travailler à des lignes spécifiques sur chacun de ces fichiers, alors vous pouvez utiliser les Bookmarks globaux.

Un Bookmark global a un nom en majuscule.

La commande « mA » créé un bookmark global nommé « A ».

Afficher l’ensemble des Bookmarks

Ci-dessus, la commande :marks  indique que j’ai créé :

  • un bookmark local, nommé « b » à la ligne 10, colonne 12. Ca nous affiche aussi un extrait de la ligne 10.
  • un bookmark global, nommé « G » à la ligne 56, colonne 0. 

En dehors des bookmarks ci-dessus, Vim gère des bookmarks par défauts sur lesquels vous n’avez pas de contrôle. 

Si vous utilisez  la commande marks vous devriez avoir les informations suivantes qui s’affichent.

Le bookmark « . » indique la position où la dernière modification a été effectuée. Donc si vous utilisez la commande `.  vim vous positionnera à l’endroit où la dernière modification a eu lieu.

 

Bref récapitulatif

  • ma  – création d’un bookmark nommé « a »
  • `a  – Aller sur la position exacte (ligne et colonne) du bookmark nommé « a »
  • 'a  – Aller au début de la ligne du bookmark nommé « a »
  • :marks  – Afficher tous les bookmarks
  • :marks a  – Afficher les détails du bookmarks nommé « a »
  • '.  – Aller à la position exacte (ligne et colonne) où la dernière modification a eu lieu
  • '.   – Aller au début de la dernière ligne modifiée

 

 

 

 

 

Avoir une corbeille avec la commande rm

Quand on est un adepte de la ligne de commande, on aime manipuler nos fichiers de travail avec les commandes usuelles (cd, ls, mv, rm). Seulement voilà, si vous êtes comme moi, vous savez qu’il arrive parfois de supprimer un fichier par erreur, ou de vouloir recuperer un fichier qu’on avait supprimer il y a quelque jour.

Alors, là, on se dit que Linux n’est pas si puissant que ça. Quel dommage ne ne pas avoir une corbeille permettant de contenir les fichiers dont on veut se debarrasser.

J’ai décidé ce matin de creer dans mon bashrc un alias de la commande rm afin que cette derniere ne supprime plus mes fichiers mais les deplaces dans un repertoire « Poubelle ».

An commençant mon alis, j’ai rencontré rapidement quelques soucis, j’ai donc du creer une fonction appellée rm dans mon fichier bashrc. Cette fonction va être appelée à chaque fois que la commande rm est tapée dans le terminal.

Cette fonction, vérifie s’il y a des options passées à l’appelle de la commande, si c’est le cas, alors elle verifie s’il y a l’option force (-f), si ce n’est pas le cas alors le ou les fichiers (ou repertoires) sont deplacés dans le repertoire POUBELLE défini dans la variable POUBELLE_DIRECTORY. Vous pouvez mettre le chemin du repertoire que vous souhaitez utiliser comme corbeille. Si le repertoire n’existe pas alors la fonction le creera automatiquement. Pas belle la vie?

J’oubliais de vous dire, si l’option -f est utilisée avec l’appelle de la commande rm, alors le ou les fichiers seront reelements surpprimés.