6 Exemples de sauvegarde Linux en utilisant la commande dd (y compris disque à disque)

La perte de données sera coûteuse. La perte de données critiques aura à minima une incidence financière sur les entreprises. Dans certaine situation, cela peut même vous coûter votre emploi. Dans certains cas, il peut coûter votre emploi; J’ai déjà vu des administrateurs se faire licencier sans pitié.

Il ya plusieurs façons de sauvegarder un système Linux, il est également possible d’utiliser rsync et rsnapshot que nous verrons dans un tutoriel différent.

 Cet article fournit 6 exemples pratiques pour sauvegarder le système Linux en utilisant la commande dd. dd est un utilitaire UNIX puissant, qui est utilisé par les makefiles du noyau Linux pour faire les images de démarrage. Il peut également être utilisé pour copier des données. Seul le super utilisateur (root) peut exécuter la commande dd. 

Attention: Lorsque vous utilisez la commande dd, soyez prudent vous pouvez perdre des données en cas d’erreur !

Exemple 1 – Sauvegarde complète du disque dur

Pour sauvegarder une copie complète d’un disque dur vers un autre disque dur connecté au même système, exécutez la commande dd comme indiqué ci-dessous. Dans cet exemple d’utilisation de la commande dd, le nom du disque source est /dev/hda, et le nom du disque cible est /dev/hdb.

  • «if» (input file) représente le fichier d’entrée, et «of» (output file) représente le fichier de sortie. Ainsi, la copie exacte de /dev/sda sera disponible dans /dev/sdb.
  • S’il y a une erreur, la commande dd s’arrête (abandon). Si vous donnez le paramètre « conv = noerror », alors dd continue à copier même lorsque des erreurs de lecture sont rencontrées.
  • Le fichier d’entrée et de sortie doivent être mentionnés très soigneusement, si vous mentionnez un périphérique source à la place de la cible et vice-versa, vous risquez de perdre toutes vos données.

Lors d’une copie disque à disque avec la commande dd, l’option sync permet de synchroniser les Entrée/Sorties.

Exemple 2 – Créer une l’image d’un disque dur

Au lieu de faire une sauvegarde du disque dur, vous pouvez créer une image disque du disque dur et l’enregistrer dans un autre périphérique de stockage. Il ya de nombreux avantages à sauvegarder vos données vers une image disque, l’une d’entre elle étant la facilité d’utilisation. Cette méthode est généralement plus rapide que les autres types de sauvegardes, de plus elle vous permet de restaurer rapidement les données après une catastrophe inattendue.

L’exemple ci-dessus crée l’image du disque dur /dev/hda.

Exemple 3 – Restaurer à partir d’une image disque

Pour restaurer votre disque à partir d’une image disque, utilisez la commande suivante :

L’image disque hdadisk.img, est l’image du disque /dev/hda, donc la commande ci-dessus va restaurer l’image de /dev/hda sur /dev/hdb.

Exemple 4 – création de l’image d’une disquette

En utilisant dd vous pouvez faire l’image d’une disquette très rapidement. Dans input file (if) fournissez l’emplacement du lecteur de disquette, et dans output file (of), fournissez le nom du fichier image comme ci-dessous :

Exemple 5 – Sauvegarder une partition

Vous pouvez utiliser le nom d’une partition en tant que paramètre à fournir à input file (if). Et dans la sortie output file (of) soit vous pouvez spécifier un répertoire de destination ou un fichier image comme indiqué dans l’exemple de commande dd ci-dessous :

 Example 6 – Sauvegarder un CDROM

La commande dd permet également de créer un fichier ISO à partir d’une fichier source. Ainsi nous pouvons insérer un CDROM et soumettre à la commande dd de créer un fichier ISO du contenu du CD.

 La commande dd lit un bloc en entrée, le traite et l’écrit dans un fichier de sortie. Vous pouvez spécifier la taille du bloc pour le fichier d’entrée sortie. Dans l’exemple ci-dessus de la commande dd, le parametre « bs » spécifie la taille du bloc pour les fichiers d’entrée sortie. Ainsi dans l’exemple ci-dessus dd utilise 2048 octets comme taille de bloc.

Laisser un commentaire